L’eczéma : le mal-être à fleur de peau

18 Dec

La peau délimite la frontière entre le corps et le monde exterieur. C’est l’organe par lequel on ressent et touche le monde. Mais c’est aussi l’enveloppe par laquelle le monde nous juge.

Et quand la peau rougit, gratte et brûle, c’est tout l’être qui souffre.

Voici un petit hommage aux grands atopiques qui doivent supporter une peau tyrannique.

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: